Présentation

Nous organisons une ecole d’automne Experimental Grammar, qui fait suite à l’école d’été organisée à l’Île de Berder en Juin 2013.

Comme en 2013, cette ecole s’inscrit dans le programme du Laboratoire d’Excellence Empirical Foundations of Linguistics (axes 2 “Grammaire Experimentale”, 4 “Traitement du langage dans une perspective lifespan”, 6 “Ressources linguistiques”, et 7 “Méthodes expérimentales et Epistémologie”).

Les cours porteront sur les nouvelles méthodologies en recherches quantitatives sur gros corpus, et en recherche expérimentale, ainsi que sur de nouvelles approches en traitement morphologique, syntaxique et sémantique et en acquisition du langage. 

La disponibilité de gros corpus numérisés pour des langues variées, certains annotés, ont renouvelé les études sur corpus. La plupart des théories linguistiques s’accordent sur la nécessité de tester leurs hypothèses par des méthodes expérimentales (temps de lecture, mouvements oculaires, EEG…) pour des tâches de compréhension, de production… 

Les cours donneront aux doctorants, aux enseignants et aux chercheurs une présentation de ces nouvelles technologies avec des applications aux questions traditionnellement traitées en linguistique formelle. Ces compétences essentielles au niveau international ne sont pas systématiquement enseignées en linguistique.

Programme préliminaire

Benoît Crabbé & Loic Liegeois (Université Paris Diderot & CNRS): Hands-on corpus analyses : Le séminaire mettra l'accent sur les outils d'analyse du corpus qualitatifs et quantitatifs. Grâce à des exemples pratiques, nous présenterons quelques outils de requête pour les corps corporatifs annotés tels que Tregex, TigerSearch et IMS Corpus Workbench (CWB). L'analyse quantitative des données sera illustrée par des exercices pratiques avec l'environnement du langage R.

Christophe Pallier : Neuro-linguistique: Corrélats cérébraux des représentations
syntaxiques et sémantiques. 
Après s'être longtemps appuyé sur l'analyse des déficits engendrés pas des lésions cérébrales, la neurolinguistique a connu un seconde jeunesse avec l'arrivée, il y a environ un quart de siècle, des méthodes d'imagerie cérébrale (PET, IRMf, EEG, MEG). Notamment, de nombreux travaux ont examiné l'activité cérébrale lors de la compréhension des mots et des phrases. Dans ces deux cours, j'expliquerai la nature des données obtenue en neuroimagerie, et je présenterai un panorama des travaux récents en IRMf qui portent sur les traitements et les représentations syntaxiques et sémantiques.

Barbara Hemforth & Heather Burnett (CNRS, Paris Diderot):  Crosslinguistic research in experimental linguistics : Bien qu'il existe encore un biais fort pour les recherches sur l'anglais (environ 80% du travail publié) en psycholinguistique et en linguistique expérimentale, les travaux sur une plus grande variété de langues devient de plus en plus importante. Ce type de recherche a des exigences très spécifiques à l'interface de la linguistique formelle et expérimentale qui sera discutée dans notre cours.

Pia Rama (CNRS, Paris Descartes): Bilingualism and language acquisition: new methods and results : Dans ce cours, nous discuterons la représentation du langage dans le cerveau des enfants bilingues Les techniques expérimentales utilisées dans ces recherches vont des techniques  comportementales (oculométrie ou eye-tracking) à l’imagerie cérébrale.

A. Abeillé (LLF, Paris Diderot) & Philip Miller (Paris Diderot): Empirical studies on  elliptical constructions : Les constructions elliptiques (VP ellipsis, gapping, sluicing, RNR) sont un topic central dans les théories syntaxiques et sémantiques. Cependant, leurs propriétés empiriques sont loin d'être connues surtout d'un point de vue inter-langue. Nous nous concentrerons sur les travaux récents qui visent une fondation empirique plus solide, basée sur des études de corpus et des expériences.

Olivier Bonami LLF, Paris Diderot): Quantitative approaches to morphology : Il s’agira de mesurer la complexité relative des systèmes flexionnels à travers les langues et la prédictibilité des différentes formes d’un paradigme (par exemple la conjugaison verbale) en utilisant la théorie de l’information et en particulier la notion d’entropie.

   

Thèmes

  • analyse de corpus
  • linguistique expérimentale
  • acquisition des langues
  • méthodologie expérimentale
  • Morphologie
  • syntaxe
  • Sémantique
  • pragmatique

Comité scientifique

  • Anne Abeillé (Univ Paris Diderot FR)
  • Saveria Colonna (Structures formelles du langage Paris FR)
  • Barbara Hemforth (CNRS, Univ Paris Diderot FR)
  • Christophe Scheepers (Univ. Glasgow UK)

Comité d'organisation

  • Heather Burnett (CNRS)
  • Doriane Gras (CNRS)
  • Alexandre Roulois (CNRS)
  • Loic Liegeois (Univ Paris Diderot)
  • Viviane Makougni (CNRS)
  • Yair Haendler (Labex EFL Paris FR)
Personnes connectées : 1